Conférence “Ecrans: un jeu d’enfants?” à Baccarat

Ce mercredi 6 octobre, à la salle des fêtes de Baccarat, une dizaine de personnes se sont réunies.

Marianne Dumont, ergothérapeute à Nancy, pendant 1h30 prend le temps d’aborder l’usage raisonné et raisonnable des écrans chez les enfants de 0 à 6 ans.

 

 

Les écrans sont omniprésents.

L’utilisation d’Internet et des outils numériques variés, en rapide évolution, a transformé de façon considérable les activités de tous ceux qui y ont accès. Les enfants de tous âges, particulièrement doués pour s’initier à ces nouvelles technologies, se les ont appropriés, d’abord pour les loisirs, puis de plus en plus pour l’apprentissage, l’éducation et la formation culturelle.

Globalement, cette évolution, qui apparait aujourd’hui irréversible, a des effets positifs considérables, en améliorant tout à la fois l’acquisition de connaissance et des savoir-faire, mais aussi en contribuant à la formation de la pensée et à l’insertion sociale des enfants et adolescents. Néanmoins, il est très vite apparu que l’utilisation, souvent démesurée, de toutes les modalités d’outils numériques, désormais accessibles et que nous avons regroupées sous le dénominateur commun de l’utilisation d’écrans, peut avoir des effets négatifs parfois sérieux.

 

Aussi, l’Association de Santé, d’Education et de Prévention sur les Territoires de Lorraine (ASEPT Lorraine) et la MSA Lorraine, en partenariat avec la Commune de Baccarat, le SIVOM, L’Association Familles Rurales en Relais, le Collectif « Ecran total », la Mutualité Française Grand Est, Le Réseau des Médiathèques du Lunévillois, le Contrat Local de Santé du Pays du Lunévillois et Le Département de Meurthe et Moselle, ont proposé une conférence intitulée « Ecrans : un jeu d’enfants ? »

L’occasion de réfléchir à l’impact des écrans sur le développement des enfants de 0 à 6 ans

Il s’agit de donner de l’information et de sensibiliser le public sur l’usage des écrans et de souligner quels sont les risques éventuels en matière de développement pour l’enfant.

Optons pour un usage raisonnable et raisonné des écrans !

 

Fermer le menu